Informations, conseils, accompagnement relatifs à la VAE (validation des acquis de l'expérience)



QU'EST-CE QUE LA VAE ?

 

DEFINITION

 

La VAE est un droit inscrit dans le code du travail permettant à toute personne d’obtenir une certification professionnelle en faisant reconnaître, par un jury officiel, les compétences acquises au cours de son expérience professionnelle ou personnelle en lien avec cette certification.

 

La VAE est une procédure permettant de faire valider les acquis de son expérience professionnelle, dans le but d’obtenir une certification professionnelle.

Il s’agit pour le candidat de décrire son expérience en détaillant ses différents postes et missions afin de faire apparaître des expressions de savoirs et savoir-faire jalonnant son parcours. Par une distanciation critique et l’explicitation de sa pratique, il contribue lui-même à l’identification de ses acquis.

La validation consiste ensuite, pour le jury, à évaluer ces acquis par rapport à une norme qui est  ici le référentiel de la certification.

Le référentiel de la certification est un document qui décrit précisément les capacités, compétences et savoirs exigés pour l’obtention de la certification visée. Le référentiel est donc l’un des éléments clés de toute démarche de VAE. 

Le processus de validation est opéré par un jury officiel qui certifie la maîtrise des activités et des compétences correspondant au référentiel de la certification visée.

La certification délivrée par l’organisme certificateur par le biais de la VAE est la même que celle obtenue par la voie de la formation.

 

La VAE n’est donc pas une conversion automatique de l’expérience en certification ni une équivalence; elle n’est pas non plus de la formation.

 

 

Certification professionnelle : diplôme, titre professionnel  ou certificat de qualification professionnelle.

 

Compétence : capacité reconnue à mobiliser et combiner différentes ressources (connaissances, savoir-faire, comportements professionnels) pour répondre de façon pertinente à des situations de travail. 

 

Expérience :

« C’est le souvenir des leçons qu’on a soi-même tirées des faits » (Fayol, 1916).

L’expérience a besoin d’être pensée pour se traduire en connaissances et compétences.

 

Organisme certificateur : Organisme qui délivre les certifications dont il est responsable. Il décide du contenu des certifications (compétences et connaissances exigées) et des modalités d’évaluation. Peut être organisme certificateur : un ministère, une chambre consulaire, un organisme de formation public ou privé, une branche professionnelle

 

 

QUELLES CERTIFICATIONS PEUT-ON OBTENIR PAR LE BIAIS DE LA VAE ?

 

La certification professionnelle que l’on peut obtenir par la VAE  peut être :

·       un diplôme :

-          national : baccalauréat, BTS, DUT, licence, master et doctorat, délivrés par les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur ;

-          d’État, délivrés au nom de l’État par d’autres ministères, et souvent requis pour l’exercice de professions réglementées, notamment dans les champs de la santé, de l’animation, ainsi que du travail social ;

-          universitaires et d’établissement, délivrés par des institutions d’enseignement supérieur en leur nom propre.

·       un titre professionnel : Il s’agit d’une certification professionnelle délivrée au nom de l’État par le ministère chargé de l’Emploi. Il en existe près de 300, qui couvrent l’ensemble des secteurs d’activité et correspondent à des qualifications de niveaux V à II.

·       ou un certificat de qualification professionnelle créé par la Commission paritaire nationale de l’emploi (CPNE) d’une branche professionnelle

 

Dans tous les cas, cette certification doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

 

 

QUI PEUT BENEFICIER DE LA VAE ?

 

La VAE s’adresse à  toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut, ses diplômes ou son niveau de qualification

 

La VAE concerne tous types de public :

·       les salariés du privé (en CDI ou en CDD) ou intérimaires,

·       les non salariés (artisans, commerçants, professions libérales, travailleurs indépendants…)

·       les agents publics (titulaires ou non),

·       les demandeurs d’emploi (indemnisés ou non),

·       les candidats à un concours administratif,

·       les bénévoles ayant une expérience associative ou syndicale,

·       les volontaires

·       les retraités

 

 

CONDITIONS

 

Pour pouvoir bénéficier d’une VAE, le candidat doit pouvoir justifier

·       d’au moins 1 an d’expérience

Les périodes de formation initiale ou continue en milieu professionnel, sont prises en compte dans le calcul de l’expérience pour l’éligibilité à la VAE (article L335-5 du Code de l’éducation, modifié par la loi du 8 août 2016).

·       en rapport direct avec la certification visée

Il faut que ladite expérience soit en cohérence avec le contenu et le niveau du diplôme visé.

 

Cette année d’activité requise peut avoir été :

·       continue ou non

·       récente ou non

·       à temps partiel ou à temps plein,

·       en France ou à l’étranger

·       de différents types :

-          d'activité professionnelle salariée ou non,

-          de bénévolat ou de volontariat,

-          de responsabilités syndicales,

-          d'inscription sur la liste des sportifs de haut niveau,

-          de mandat électoral local

-          périodes de formation initiale et continue suivies en milieu professionnel

·       sous un ou plusieurs statuts (salarié, travailleur indépendant, bénévole, demandeur d’emploi etc.). 

 

 

 

 

La loi du 8 août 2016 (dite loi Travail) a ramené de 3 ans à 1 an l'ancienneté exigée pour bénéficier de la VAE.

 

 

 

 

 

 

 

 

Il n’existe pas de délai d’antériorité pour la prise en compte de l’année d’expérience. Toutefois, il est conseillé de tenir compte des évolutions des certifications

A QUOI ÇA SERT ?

·       Obtenir une certification

·       Mettre en cohérence sa certification avec son niveau de responsabilité

·       Valider son expérience pour soi

·       Faire reconnaître ses compétences

·       Obtenir un niveau de qualification permettant d’accéder à une formation d’un niveau spérieur ou de s’inscrire à un concours

·       Changer d’emploi

·       Evoluer professionnellement / Obtenir une augmentation ou une promotion professionnelle

·       Développer sa confiance en soi